logo Julie Rieglogo Julie Rieglogo Julie Rieg

Cours de 6h sur les nouvelles mobilités et les nudges

Au cours de ce séminaire d’une journée auprès des étudiants en 4e année de la Sustainable and Design School, j’ai abordé trois sujets principaux suivants : 1) l’évolution des pratiques de mobilité et des valeurs ; 2) la mobilité inclusive et les personnes à mobilité réduite ; 3) le report modal et ses conditions de réussite. J’y ai particulièrement présenté le concept de nudges. Les étudiants ont travaillé en groupes de deux pour créer des nudges à l’attention de personnes à mobilité réduite. Un article de blog a été rédigé pour présenter leurs meilleurs travaux. Cliquez ici pour lire l’article « Students of the Sustainable and Design School create nudges to improve travels for people with reduced mobility ».

La veille de mon intervention, Gabriel Plassat de l’ADEME a rencontré les étudiants pour leur parler de l’histoire des transports, des dynamiques en cours (les rapports de force, les nouveaux entrants, l’économie des plateformes) et pour leur présenter la Fabrique des Mobilités comme nouveau moyen d’innover en écosystème.

A propos de la Fabrique des Mobilités

La Fabrique des Mobilités est une association créée au début de l’année 2018 dont l’objectif est d’accélérer des projets d’innovation dans le champ des mobilités. Pour ce faire, la Fabrique des Mobilités réunit des acteurs publics, privés et de la sphère citoyenne autour de thèmes et de projets spécifiques, afin qu’ils contribuent à la création de communs, des ressources ouvertes à tous selon des conditions définies par le groupe.

A titre d’exemples, il peut s’agir de :

Les nudges en quelques mots

« Les nudges, “coup de coude” ou “coup de pouce”, se développent dans les années 90 aux Etats-Unis et dans les années 2000 en Europe pour inciter les individus à agir dans le sens de l’intérêt général, sans contrainte et sans effort. Ils sont une opportunité pour les acteurs publics d’incarner leurs politiques publiques sur le terrain. Les outils mobilisés jouent sur l’environnement physique ou sur le conformisme social. Ils restructurent “l’architecture des choix” de manière inconsciente pour l’individu. L’exemple le plus connu est celui de la mouche dessinée dans les urinoirs de l’aéroport d’Amsterdam Schipol pour inciter les hommes à viser, une astuce peu coûteuse qui a entraîné une réduction de 80% des dépenses de nettoyage des toilettes pour hommes.

Dans le domaine des mobilités, on trouve surtout des nudges qui agissent sur l’environnement physique pour encourager les gens à marcher. Ces nudges consistent à rendre visible le cheminement piéton au sol ou à installer un piano sur les marches d’un escalier pour que les gens n’empruntent pas l’escalator. Il y encore de nombreux outils à tester dans le secteur, au même titre que cela a été fait dans les secteurs des déchets, de l’énergie et de l’eau, avec des résultats prometteurs. » Extrait de l’article « Report modal : les bonnes recettes du Marketing social »

Source : Julie Rieg, Bus & Car Connexion, avril-mai 2018